AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solitude inachevée [PV Narumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 62
Euro : 17612
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Solitude inachevée [PV Narumi]   Ven 1 Fév - 13:01

Toll Bridge. Combien de temps depuis que je ne suis pas venu ici ? Je ne m'en rappelle même plus. Pourtant c'est un endroit calme, peu fréquenté la plupart du temps, et propice à la réflexion. Ça tombe bien, car j'ai besoin de mettre de l'ordre dans mes idées. Je m'adosse contre le bord cimenté du pont, le regard perdu dans le vague ; j'aime écrire, mais en faire mon gagne-pain c'est autre chose... Pourquoi suis-je à ce point fasciné par les faits divers horribles ? Qui voudrait lire ces histoires ? Il faut dire que le chiffre d'affaires n'est pas glorieux ces temps-ci, mon éditeur me demande des résultats. Le fait est que tout serait plus simple, si je quittais Storybrooke vers de nouveaux horizons. Mais, il y a un fait plus important encore : je ne veux pas quitter cette ville.

Je ne saurais pas expliquer la raison de cet entêtement... C'est comme si je sentais profondément que ma place était ici... Pourtant, tant de choses prouvent le contraire. Je suis d'un naturel méfiant et antipathique, je n'ai pas d'amis. Je suis solitaire, reclus dans mes histoires morbides. Devrais-je adopter une nouvelle orientation pour l'écriture ? Non, il me faudrait trouver l'inspiration, celle qui me ferait décoller pour arriver au sommet...

Laisser la place au rêve serait stupide. En attendant d'en arriver là, si j'y parviens un jour du moins, il me faut trouver autre chose pour gagner ma vie. Mais quoi ?

Mon cœur s'accélère et je me redresse brusquement lorsque j'entends un caillou rouler non loin, à quelques mètres. J'aperçois un jeune homme, cheveux assez clairs, qui s'avance le long du chemin en contrebas. Je ne distingue pas son visage, qui est tourné vers le sol ; je ne sais même pas s'il m'a vu... Mon premier réflexe est de me cacher, mais après réflexion j'étais sur ce pont en premier, pas besoin de bouger ! Je toussote un peu, pour alerter le nouveau venu de ma présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323
Euro : 18019
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Ven 1 Fév - 17:00

Musique d'ambiance:

Cela fait une voir deux semaines que je suis arrivé à Storybrooke et que je travail au journal local. Comme le temps passe vite. Dans l'ensemble, je pense que je me suis bien intégrer à cette petite ville, je m'en sors dans mon travail, peut-être que la maire et Drake ont raison, j'ai le talent de mes ancêtres dans mes veines. Cela me fait plaisir d'entendre ça, au point que j'aimerais que mes récit, mes contes soient publiés. Peut-être devrais-je donnais à Drake, le conte que j'avais écris le deuxième jours. Malheureusement, Regina Mills, la maire de la ville avait toujours mon carnet....Bon qu'importe, pas besoin de mon carnet après tout, je connaissais mon conte par coeur, même si la fin laisser à désirer.

Le soleil venait de ce lever sur la petite ville et moi, je me réveillais en douceur, car aujourd'hui, je ne travaillais pas au Dailly Miror, donc pas de sonnerie de portable qui nous casse les oreilles. Mais je ne suis pas du genre à faire la grasse matinée et à me prélasser dans le lit. C'est dans la bonne humeur, que je sortais du lit et que je me préparais. Je regardais par la fenêtre pour voir qu'il faisait plutôt beau. Super ! Je vais pouvoir sortir.

Je décidais alors de faire un tour, non pas dans la ville mais en forêt, je ne savais pas pourquoi, mais depuis que je suis arrivé ici, j'ai été attirer par ce lieu et avec le boulot, je n'avais pas le temps d'explorer les profondeurs de la forêt. Je pris mon baladeur MP4 ainsi que mon portable. Ce dernier servait plus à me joindre qu'à autre chose, même si les seuls numéros étaient ceux du dailly et celui de l'écrivain...Bon j'avais quand même des numéros de mes anciens camarades, mais depuis que j'ai emménagé, je n'ai plus de nouvelles d'eux.

Je ferme ma porte à clé, et je sors de l'auberge, je me dirige vers la sortie de la ville et je pris le chemin qui mène à la forêt. Une fois en forêt, je fermais les yeux et je pris de profonde bouffées d'air frais. Je pris dans mes mains, mon MP4, mit les écouteur et je choisis une musique...Tiens pourquoi pas SWEET DREAMS, pas la version de Marilyn Manson , mais celle de Eurythmics, elle est super celle-là.
Une fois que cette dernière commença à retentir dans mes oreilles, je me suis mit à courir. Eh, oui! Pour garder la forme, faut bien faire du sport non ? Et moi, j'ai choisit le joggings en pleine forêt.

Au bout d'une heure, je m'arrêtais de courir, pour reprendre mon souffle. Tout en reprenant ce dernier, j'enlève les écouteur de mes oreilles et je commençais à marcher tête baissé. A un moment j'entendis un bruit qui provenait d'un peu plus haut. C'est bizarre, je me croyais seul. Je me retourne, derrière moi, il n'y avait personne, je lèves mes yeux, là je vis un pont et sur ce pont....Il y avait quelqu'un...Je suis resté un moment sans rien dire, puis je me décidais à prendre la parole.

" Bonjour, c'est une belle journée n'est-ce pas ?" disais-je, pour être poli et pour ne pas être pris pour un idiot à qui on aurait arraché la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Euro : 17612
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Ven 1 Fév - 17:36

Je crois que ma technique du toussotement a marché : après quelques instants de silence, le nouveau venu prend la parole.

« Bonjour, c'est une belle journée n'est-ce pas ?

Cette fois-ci c'est à mon tour de laisser le silence peser quelques instants, alors que j'observe les environs. Il y a du soleil, la forêt bruisse doucement au rythme de la brise, la température est bonne... C'est vrai que c'est une belle journée, même si personnellement c'est la nuit que je me sens le plus en sécurité. L'inconnu semble d'origine asiatique ; à en juger par sa tenue il faisait son jogging matinal, les écouteurs de son baladeur pendent le long de son sweat. Bon il faut que je trouve quelque chose d'amical à dire, sinon il va vraiment finir par me trouver étrange (comme la plupart des habitants je suppose) :

- C'est vrai, belle journée... Il faut en profiter.

En profiter, c'est-à-dire faire quelque chose d'intelligent pour une fois. Avancer dans la vie. Ne pas rester sur ce pont à méditer comme un vieux débris, mais passer à l'action. Il me faut juste trouver une direction à prendre. Je sors de mes pensées pour poursuivre la discussion, ayant trouvé quelque chose d'un tant soit peu censé à dire :

- Vous habitez en ville ? Il ne me semble pas vous avoir déjà croisé...

Je hausse les épaules.

- Il faut dire que je fréquente rarement les endroits emplis de monde, mais tout de même, je pense que je me serais souvenu de vous. Je suis assez... physionomiste. »

Attendant sa réponse, mon regard se pose une nouvelle fois dans le lointain, vers la forêt d'où semble venir mon interlocuteur : je m'y suis tant de fois réfugié lors de mes enquêtes, cherchant l'inspiration, tentant d'adopter le point de vue du meurtrier... J'ai l'impression de la connaître par cœur. Cependant, rares sont les personnes qui l'arpentent de bon matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323
Euro : 18019
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Lun 4 Fév - 19:40

Pour un jour que je ne travail, pas, j’ai décidé de me lever en douceur et de bonne heure. En voyant qu’il faisait beau, j’avais décidé de faire un petit jogging dans la forêt. J’avais mis un pantalon de sport, des baskets et un sweet, car même, si le soleil était au rendez-vous, la petite brise du matin était parfois traîtresse. Je m’étais dirigé vers la forêt, une fois arrivé, j’avais allumé mon baladeur et j’avais commencé à courir. En arrivant à un pont, quelqu’un m’interpella, je me retourne, mais il n’y avait personne dernière moi, mais sur le pont à quelques mètres au-dessus de moi.IL y avait un petit silence qui s’est instauré avant que je lui souhaite un bon et lui dit que c’était une belle journée.

En attendant sa réponse j’ai pu remarquer que c’était un jeune homme, sans doute un peu plus vieux que moi, dans la vingtaine sans doute. Il eut un nouveau silence, bon c’était peut-être normal, car on rencontre peut de personne à cette heure et surtout dans ce genre d’endroit. Je laissai le temps à l’inconnu de me répondre.

- C'est vrai, belle journée... Il faut en profiter.

En profiter ? hum…oui, même si je pense que certain sans plus du genre à se prélasser dans leur lit ou à regarder la télévision toute la journée. Je ne pus qu’approuver avec un hochement de tête.

- Vous habitez en ville ? Il ne me semble pas vous avoir déjà croisé...

Ha, alors il est de Storybrooke lui aussi, enfin, je veux dire un des habitants qui ont toujours vécu dans cette petite ville. Hum, c’est normal qui ne m’est pas encore croisé, même si j’avais fini mon installation chez Granny, j’avais rencontré peu de gens. Je m’apprêtais à lui répondre quand il enchaîna :

- Il faut dire que je fréquente rarement les endroits emplis de monde, mais tout de même, je pense que je me serais souvenu de vous. Je suis assez... physionomiste. »

Il me dit alors que même s’il fréquente rarement les endroits emplis de monde…-.serait-il Agoraphobie ? Bon qu’importe, je ne suis pas là pour le juger.- il se serait souvenu de moi, c’est vrai, je pense que je suis le seul Japonais ou plutôt métis de la ville.

_ « Vous aviez raison, je suis nouveau ou plutôt j’ai emménagé chez Granny il y a une voir deux semaines maintenant. Jusqu’à présent, je n’ai rencontré que très peu de personne. Je suis Narumi Grimm et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Euro : 17612
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Mar 5 Fév - 9:31

« Emménagé chez Granny »... Cette expression me fait toujours sourire. C'est qu'elle en accueille du monde, cette vieille Granny... Des fois, je l'imagine comme Mary Poppins avec son sac sans fond : disons que Granny a un hôtel sans fond. De plus, je n'ai aucun mal à imaginer qui ce jeune homme a déjà rencontré : ce sont les mêmes personnes qui sautent sur les nouveaux venus à chaque fois... Regina, sans aucun doute, flanquée éventuellement de Sydney, son fidèle valet ; la mystérieuse Emma pour sûr... Et s'il y a Granny, peut-être y a-t-il eu Ruby aussi. En tout cas, ça ne m'étonnerait pas que tout ce beau monde ait oublié jusqu'à mon existence, ça fait si longtemps que je n'ai croisé personne.

Narumi Grimm. Un nom exotique, ça change. C'est vrai qu'avec ses traits asiatiques j'aurais pu m'attendre à un prénom d'origine étrangère. Puisque nous en sommes aux présentations, j'effectue quelques pas pour rejoindre Narumi en bas du pont, et je lui serre la main :

« Billy Nightmare. Donc votre nom c'est Grimm... Comme les contes ?

Je hausse les épaules avant d'expliquer la source de ma curiosité qui pourrait paraître inopportune :

- C'est que j'aime écrire, alors comme chacun je crois que les contes de Grimm m'ont bien inspiré dans mon enfance... Et même après. »

J'entends un bruit à ma droite, et je me tourne brusquement pour voir quelle en est l'origine : un lapin... Qui détale à toute allure. Me voilà en position d'attaque, pour un lapin. Décidément, ce Narumi ne va pas tarder à voir que je suis vraiment un asocial...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323
Euro : 18019
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Mer 6 Fév - 20:15

Je lui avais dit que j'étais nouveau et que je venais d'emménager à l'auberge de Granny. J'avais rencontré peut de personne, mais un jour peut-être je ferais la connaissance de tout le monde, après tout je risque de rester pour un bon bout de temps. Je me présenta au jeune homme, une chose qui pour moi était tout à fait naturel. Ce dernier descendit du pont et vient me rejoindre. Nous nous serrâmes la main en guise de bonjour et de présentation, une façon de dire ravi de vous rencontrer.

« Billy Nightmare. Donc votre nom c'est Grimm... Comme les contes ?
" Ravis de faire vôtre connaissance Billy...." Commençais-je

J'allais répondre à sa question concernant mon nom de famille. Une question que je ne me lasse pas d'entendre, car elle pouvait amené à s’orienter vers des sujet qu'on ne pense pas.

- C'est que j'aime écrire, alors comme chacun je crois que les contes de Grimm m'ont bien inspiré dans mon enfance... Et même après. »

Alors c'est un écrivain ? Je souris car il y a plusieurs jours, j'avais rencontré un autre écrivain du nom de Drake. Comme quoi, le nom de Grimm peut vous faire rencontrer différents type de personne. Je me demande si, notre rencontre se passera comme avec celle du Thriller. Mais avant tout faut que je lui réponde.

_ Oui comme les contes. Je suis content ou du moins mes ancêtres seraient content d'entendre que leurs contes vous ont inspiré.

Je sais qu'ils sont mort, mais je n'allais pas m'attribuer le mérite de quelqu'un d'autre, même si ces personnes font parti de ma famille.

- Vous êtes donc écrivain ? Vous écrivez dans quel domaine? , demandais-je intéresser.

Je voyais Billy se retourner brusquement vers sa droite et un lapin blanc détala à vive allure entre nous deux. Dans une forêt c'est normal de voir ce genre d'animaux, la réaction de Billy m'a un peu surpris.

_ Sa va ? On dirai que vous n'avez pas la conscience tranquille, comme si vous avez fait quelque chose de mal. Ne vous inquiétez pas, ce n'est juste un lapin blanc.

Pourtant c'était un peu étrange qui détale ainsi, aurait-il eu peur d'un chasseur ou voulait-il échapper à un prédateur ? Je regardai un instant l'endroit où ce lapin blanc venait puis là où il avait disparut. HUm... Étrange, il n'y a rien d'autre qui sort de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Euro : 17612
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Jeu 7 Fév - 18:06

« Comme si vous aviez fait quelque chose de mal... » Ces mots, que Narumi vient de prononcer, me surprennent. Alors que je m'apprêtais à attaquer, il m'a vu fuyant... Dans les deux cas, ce n'est pas très glorieux. D'ailleurs, quand je lève les yeux vers lui je remarque qu'il m'observe d'une drôle de façon... Allez, encore un qui me croit complètement taré. Bravo, Billy. Et il ne sait même pas encore quelle sorte de bouquin tu écris, c'est un record il me semble. Gêné, je me redresse en époussetant mon sweat.

« Hum. Tout va bien, j'ai été surpris voilà tout. J'ai la conscience tout ce qu'il y a de plus tranquille, soyez rassuré. »

Un silence s'installe, avant que je me rappelle de la dernière question de mon interlocuteur :

« J'écris toutes sortes de choses... Je m'intéresse plus particulièrement aux faits divers. Je tente une explication, quand la Police a classé l'affaire. »

Je soupire : ça ne marche pas fort... D'ailleurs si le jeune homme n'était pas venu interrompre mes pensées, je serais encore en train de réfléchir à ma réorientation.

« Mais je pense essayer autre chose. Je ne sais pas encore quoi. »

Narumi va-t-il lui aussi s'enfuir au courant ? Guettant sa réaction, j'esquisse un pas vers l'avant : nous aurions l'air moins empotés à discuter en marchant plutôt que de rester droits comme des piquets.

« Et vous, vous faites quoi dans la vie? Je parie que vous devez avoir une bonne raison de venir vous installer ici. »

Plus on est de fous, plus on rit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323
Euro : 18019
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Mar 12 Fév - 21:29

C'est vrai, je l'avais regardé bizarrement suite à sa réaction face au lapin blanc qui avait détalé devant nous. Je l'avais peut-être mit mal à l'aise à cause de mon regard intriguant. Billy se redressa en époussetant son sweat et me dit d'un air gêné.

« Hum. Tout va bien, j'ai été surpris voilà tout. J'ai la conscience tout ce qu'il y a de plus tranquille, soyez rassuré. »

Je souris un peu amusé, ce Billy avait l'air d'être différent des autres comme ça dans ces gestes et pourtant lorsqu'il parle, il était plutôt banal. Il répondit à ma question sur quel genre de livre il écrivait.

« J'écris toutes sortes de choses... Je m'intéresse plus particulièrement aux faits divers. Je tente une explication, quand la Police a classé l'affaire. »

D'accord donc un peu de Polar, histoire d'horreur avec un tueur pas très sain d'esprit, d’ailleurs depuis quand les tueur sont sain d'esprit ? un peu de thriller. Bref le genre d'histoire à faire frémir n'importe qui.

« Mais je pense essayer autre chose. Je ne sais pas encore quoi. »

Tiens sa phrase me surprend. Il pense essayer autre chose....Pourquoi ? Est-ce qu'il est en manque d'imagination ? Cela peut arriver, même au plus grand.

" Je pense que vous ne devriez pas abandonner, si c'est vraiment ce qui vous passionne. Certes dans la vie faut faire des confessions, mais dans le métier d'écrivain, le manque d'inspiration arrive souvent. Après le simple fait divers n'est pas suffisant, faut que vous arrivez à vous mettre dans la peau du tueur."

Je fis quelques pas.

" Pour être clair, vous êtes le tueur. La question est pourquoi tuer ? Est-ce par simple vengeance ? Ou par plaisir, car vous aimez les cris d'agonie ? Vous trouvez cela amusant ? passons aux victimes, quelles genre de victime aimez vous, les femmes ? Les jeunes fille ? Les vierges? Etc. Le lieu, le lieu du premier crime est très important. par exemple...uhm..."

Je posais mon menton sur une de mes mains et mon coude dans mon autre main.

" Cette forêt ! Un lieu commun, étrange, magique et pourtant glauque. Regarder notre rencontre peu peut-être vous inspirez. Une jeune fille, une étudiante décide de faire du jogging dans les bois avant ses cours et se fait tuer."

Je rigole à cause des paroles que j'ai dis, cela ne me ressemble pas en faite.

"pardonnez moi, je me suis un peu perdu et je ne voulais pas vous dire comment il faut que vous écriviez."

Je le vis avancer sans doute pour ne pas passer comme un empoté en restant là, a prendre racine avec moi. Je le suivis car je n'étais pas du genre à partir comme un voleur sans dire au revoir. Et puis, sans doute parce que je n'avais rien à faire. Je marchais à cotés de lui, regardant droit devant moi. Quand le jeune homme me dit:

« Et vous, vous faites quoi dans la vie? Je parie que vous devez avoir une bonne raison de venir vous installer ici. »

"eh bien, je suis étudiant, mais depuis que je suis ici, j'ai...comment dire cela...."obtenu" sans le vouloir un poste dans le journal local."

Je lève ma tête vers le ciel, le regard un peu dans le vague. Est-ce que j'ai une bonne raison de venir m'installer ici ? Malheureusement non. Si seulement mon père m'avait expliqué peut-être que j'aurais l'air moins débile qu'en ce moment.

" Vous allez me qualifier de fou. On m'a contraint à m'installer ici, sinon jamais je n'aurais quitter le Japon. Alors est-ce que j'ai une bonne raison pour venir à Storybrooke ? Eh bien, non."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 62
Euro : 17612
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   Mer 13 Fév - 16:31

Je dois avouer que la façon de parler de Narumi me surprend. C'est comme s'il me connaissait : il cherche à me soutenir, à m'encourager...Alors que nous étions des inconnus l'un pour l'autre il y a encore quelques heures. Il a l'air tellement concentré dans ses explications que ça me fait sourire : lui aussi doit aimer écrire sans doute. Ou bien les histoires morbides... Voire les deux.

Je lui réponds pendant qu'il se met en marche pour me suivre :

« Non non ce que vous dites ne me dérange pas, pas du tout... A vrai dire ça fait du bien d'être encouragé de temps en temps. »

« Vous allez me qualifier de fou »... N'est-ce pas moi qui me suis montré pour le moins étrange tout à l'heure ? Lorsque mon regard se pose sur mon interlocuteur, je le surprend à observer le ciel, pensif. De toute évidence il n'a pas l'air d'avoir une vie facile.

« Nous n'avons pas l'air si différents, en fait... Nous sommes un peu paumés, mais il y a pire. »

Tout en marchant, un sourire franc s'affiche sur mon visage, le premier depuis longtemps :

« Croyez-moi, si vous êtes à Storybrooke, c'est que vous devez y être. Cette ville appelle les gens, sans qu'on sache vraiment pourquoi. Même moi qui vit à l'écart, je me sens comme à ma place ici. »

Blanc. Je reviens sur son job étudiant :

« Obtenu sans le vouloir... Auriez-vous croisé Madame le maire ? Ça ne m'étonnerait pas qu'elle soit la source de tout ça. Elle met son nez partout... Rarement dans mes affaires, heureusement. Je sais éviter ce que j'ai envie d'éviter, c'est-à-dire de me retrouver enfoui dans des affaires politiques qui ne m'intéressent pas. »

Pourquoi est-ce que je ne parviens pas à positiver ? Travailler au Daily Mirror n'est pas si mal, il se tient au moins au courant. Mes pensées s'évadent ailleurs, suivies de près par mes paroles :

« Crime passionnel. L'étudiante assassinée en faisant son jogging... Un prétendant exclusif, jaloux, possessif à l'extrême. Vous avez raison. Je ne devrais pas laisser tomber. D'ailleurs, vous non plus : vous trouverez votre place ici, ça ne fait aucun doute. Juste un petit conseil : si vous voulez vous intégrer en ville, ne dites pas que vous avez adressé la parole à Billy Nightmare. »

Sans même m'en rendre compte, j'arrête de marcher. Découragement. Hostilité. Méfiance. On ne veut pas de Billy Nightmare en ville. Pourtant, j'appartiens moi aussi à Storybrooke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Solitude inachevée [PV Narumi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Solitude inachevée [PV Narumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano
» Sériephile : vos grands moments de solitude.
» HAIKU : SOLITUDE
» [Krakauer, Jon] Into the Wild : Voyage au bout de la solitude
» Les mots inachevés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon A Time :: Storybrooke :: Les Alentours :: Toll Bridge-